Publié le Laisser un commentaire

Inktober 2021 c’est parti!

Inktober 2021

Chaque année; le mois d’octobre est un mois de challenge pour  les illustrateurs et amateurs de dessins.

Au début, ce challenge avait pour objectif de réserver du temps et de pouvoir progresser en dessin. En effet, l’un des leviers les plus efficaces pour progresser: c’est la répétition et l’exercice régulie

Au départ, il n’existait qu’une seule liste . Mais très rapidement, de nombreux illustrateurs ont commencé à proposer leur propre liste issue de leur univers.

La nouveauté que je découvre cette année c’est que d’autres techniques ce sont inspirées de ce challenge. C’est aussi une merveilleuse façon de découvrir un médium ou une nouvelle technique.

Il existe des listes spécifiques à la linogravure ou bien à l’utilisation de gelliplate.

Je vous propose de visionner le vlog YouTube de Aurore Bay qui propose sa façon de travailler avec plusieurs listes.

Le lien pour voir la vidéo c’est par ICI

Vous trouverez à cet endroit le lien pour les 30 listes qu’elle propose.

les 30 listes d’Inktober pour 2021

J'ai choisi la liste d'Eva Chatelain

En suivant le lien ici, vous aurez accès à sa liste.

Inktobeva un challenge particulier

La particularité de cette liste, c’est l’idée de créer une histoire spontanée à partir des éléments suggérés et de tisser un lien entre les illustrations.

Le concept me plaît beaucoup. Créer une histoire, sans structure préalable, qui se nourrit au gré de ce qu’on ressent dans la journée, de notre émotion du moment. Laisser venir et surtout, surtout sortir de sa zone de confort en acceptant de produire quelque chose de non prévu. Une forme de lâcher prise.

Inktober: je m'organise

Coté matériel, j’ai opté pour une carnet. J’avais acheté, il y quelques temps ce carnet destiné au scrapbooking. Je l’ai trouvé pour une modique somme chez Action.

J’ai volontairement choisi ce carnet de part la couleur des pages. J’ai une attirance certaine pour la texture et la couleur du carton.

Inkotber: ça se prépare

réfléchir au support et au médium

Inktober, c’est un peu comme une course de fond. Je ne l’ai jamais fait en entier. Ce sera la première année. Cependant j’en ai suivi beaucoup.

IL va falloir tenir 31 jours alors autant se donner les moyens de réussir.

Le type de support est un choix important car il pourrait limiter les différents médiums que vous aller utiliser par la suite. Un fond foncé, ne permet pas toutes les techniques, un fond clair ouvre d’autres opportunités.

Le format a aussi son importance. En ce moment je travaille beaucoup sur le format carré.

Le fait que les illustrations soient dans un carnet, présente aussi des avantages et des inconvénients.

Pour ma part, je sais que je ne pourrais pas utiliser l’aquarelle, en tout cas pas directement sur le support.

J’ai choisi ce support, parce qu’il va me demander de réellement sortir de ma zone de confort.

l

Définir à l’avance et faire des choix réfléchis permet de mettre du sens sur le travail. Cela sera d’un grand secours les jours de “page blanche”

Ce sont les contraintes que l’on se donne qui vont nous faire le plus progresser

Inktober avant inktober

Un Challenge qui se prépare en amont

Il va falloir tenir 31 jours, de ce fait, un minimum de préparation est nécessaire en  amont.

J’ai tracé 31 cases avec dans chaque case le titre. J’ai noté deux ou trois idées qui me venaient comme ça de premier abord. Je veux garder le coté spontané de cette future histoire.

Inktobeva : trouver un lien entre chaque illustration

Le première idée qui m’est venue pour lier les images entre elles: c’est que l’illustration du jour soit en gros plan et mais qu’elle contienne une part de l’élément de la veille.

Petite idée qui me vient là tout de suite maintenant: la première illustration contiendra l’élément de la dernière illustration ainsi cela fera une sorte de carrousel d’illustrations.

Inktober: le temps

La principale difficulté pour tenir sur ce challenge mensuel, c’est la contrainte du temps.

j’ai donc décidé de n’y consacrer qu’une heure par jour pas plus.

Mon objectif n’est pas de produire des illustrations de folie mais d‘aller jusqu’au bout. Il ne faut pas oublier qu’il y le marché de Noël à préparer et c’est aussi un gros travail.

Alors?

qui se lance?

Pour partager vos choix de liste, votre motivation ou tout autre commentaire, c’est tout en haut à coté du titre.